vidange-huile

Une vidange d’huile hydraulique permet d’éliminer les impuretés dans les vérins et rallonge la durée de vie des vérins sur vos cisailles et plieuses.

Lors d’une fuite sur un tampon de serre-tôle, il est souvent nécessaire de rajouter de l’huile dans la bache

Il est important de vérifier si l’huile est missible et se demander s’il n’est pas temps d’en profiter pour faire une vidange complête( etat de l’ancienne , boues, ..)

Après avoir vu le type d’huile nécessaire à vos besoins et votre commande, nous faisons parvenir l’huile en vos locaux (sur devis).
Et nous nous occupons entièrement de la vidange.
Il est possible que nous retraitions l’huile de vidange cisaille sur demande avec un minimum de quantité. En règle générale, le client garde l’huile.

Nous proposons 2 types d’huile :

  • Huile de base qualité constructeur
  • Huile de qualité supérieure anti-boue, moins moussante, et surtout avec une meilleure durée de vie pour les organes hydrauliques et à peine plus chère.

Petits (et grands) commentaires sur l’huile utilisée dans les Machines Outils

L’huile dans un système hydraulique est de la plus grande importance.

Elle joue le rôle de lubrifiant dans les parties mobiles et transmet la puissance.

Le meilleur conseil à donner est de maintenir tout le système dans un très grand état de propreté.

Il faut éviter les interférences avec d’autres matériaux polluants. Et changer les filtres en temps et en heures. Voire plus souvent qu’il ne faut.

Les anciens filtres se lavaient au trichlo. Maintenant c’est poubelle.

Plus la bâche est petite et plus vite l’huile chauffera et perdra ses qualités recherchées.

La moyenne est de 45 à 55° C. La surchauffe accélère le vieillissement de l’huile.

Si le circuit possède un refroidisseur alors attention à veiller qu’il fonctionne car les composants hydrauliques sont soumis à rude épreuve.

Les différentes pollutions possibles dans les ateliers :

  • Pollutions gazeuses
  • Pollutions liquides
  • Pollutions solides

La pollution gazeuse de l’huile hydraulique :

  • Cavitation, montée rapide en calories, effet diesel, compressibilité de l’huile, oxydation rapide de l’huile.

En tant que dépanneur, nous avons remarqué chez nos clients que l’on peut solutionner le problème en effectuant une purge « soignée ».

La pollution liquide de l’huile hydraulique :

  • Augmentation de la viscosité, réduction du film lubrifiant, destruction et disparition des additifs, oxydation.

La pollution solide de l’huile :

  • Usure des composants hydrauliques, Fonctionnements aléatoires, Blocages et pannes des distributeurs hydroliques.
  • On peut faire une analyse de l’huile et vérifier son état

La pollution d’un circuit résulte de la contamination initiale et celle due au fonctionnement.

La contamination initiale se limite en faisant « ingérer » au circuit le moins de saletés contaminantes possible donc en restant propre au montage et remplissage de l’huile et nettoyage des fonds de bâche à chaque vidange si possible.

Il est bon de rincer le circuit puis de filtrer l’huile (5 microns) au remplissage même sur circuit neuf et de faire une purge de l’équipement hydr. Il faut donc utiliser un filtre de grande capacité.

On contrôle/change l’état des filtres après 2 heures, 25 et 100 heures de fonctionnement. Ceci est valable pour les circuits avec des distributeurs à commande proportionnelle (servo-valves).

Lors d’un passage, nous pouvons vérifier le niveau d’huile (il en manque souvent..), l’état des filtres, la température de l’huile, la viscosité, les réglages des appareils type limiteurs de pression, soupape de séquence, récepteurs, les pressions requises, l’état de l’huile.

Par exemple les réservoir sur les cisailles COMESSA et PDG-COMESSA, est fermé mais quelques parties sont à l’air libre. Comme elles sont dans des ateliers de type métallerie, tôlerie, chaudronnerie, il y a soudure et meulage. L’air est saturé de particules de metal dues aux machines de travail du metal et acier. Les particules vont polluer l’huile et cela peut créer une usure prématurée des composants. A savoir que les cisailles COMESSA ne possèdent pas de filtre. à l’aspiration.

Il est donc nécessaire de faire des vidanges rapprochées.

Lorsque que vous nous commandez de l’huile, nous attachons une grande importance à ce que l’huile ne soit pas stockée à l’air libre afin d’éviter le contact des fûts à l’eau, au vent, aux différences de température.

Il n’est jamais bon de rajouter de l’huile dans un circuit. Cela le pollue

Les fûts de conservation doivent toujours être calés de biais afin d’éviter la rétention d’eau au-dessus (il y a un rebord). Attention à placer correctement le fût en tenant compte des 2 bouchons.

Remplacement des filtres : Lors de la vidange de 5 à 25 microns selon le type de circuit hydraulique.

Il existe plusieurs méthodes pour nettoyer les éléments filtrants

  • Cartouche métallique : pétrole, brossage, soufflage (toujours de l’intérieur vers l’extérieur sinon on colmate)
  •  Autres éléments filtrants : ultrasons, pétrole, soufflage

On change aussi le joint de la cartouche, c’est mieux.

On n’y pense jamais mais le reniflard est un filtre aussi.

Les prélèvements d’huile

Utiliser un contenant stérile.

Le prélèvement se fait machine en service, huile à température de travail habituel, pas de chiffons pour nettoyer le bord du contenant. On prélève toujours au même endroit si répétition.

Bien refermer le flacon et repérer l’échantillon.

La mise en route

Lors d’une vidange, il faut redémarrer en suivant une procédure.

L’entretien du circuit hydraulique

Une pompe se révise tous 2 à 5ans selon l’utilisation est l’environnement

Les fonds de bâche ça se nettoie

On peut centrifuger l’huile

Lors d’une fuite, on répare.

Les pannes hydrauliques les plus communes

Pompe bruyante :

Cavitation, viscosité de l’huile, mauvaise température de l ’huile, vitesse de rotation inadaptée.

La pompe aspire de l’air :

Etanchéité des raccordements, alignement pompe, roulements de pompe.

Pression faible :

Impuretés, lp déréglé ou hs, pompe non entrainée, fuites internes joints des vérins

Non fonctionnement des vérins :

Pompe hs, distributeur non alimentés, panne électrique, pression de service trop basse.

Les vérins se déplacent lentement :

Fuite internes, pompe défectueuse, chiffon bouche la tuyauterie, régulateur hs.

Température élevée du circuit :

Refroidisseur ne fonctionne plus, laminage huile, fuites internes, viscosité huile non adaptée.

Gperrin 0661462102