Définir vos lames de cisaille

Lame de cisaille cassée

Type de lames vendue

Lames-cisailles-1

Comment obtenir une coupe nette et sans bavures (les conseils de GP-MO) :

Nous sommes très souvent sollicités pour obtenir des conseils de coupe et avons donc décidés d’établir un petit « recueil » des conseils que nous pouvons vous apporter pour couper une tôle proprement sans arrachement excessif et surtout aucune bavures.

Les éléments les plus importants pour un cisaillage parfait sont :

  • La qualité de la tôle, l’angle de coupe et le jeu entre lame (lames guillotine)
    L’angle de coupe se choisit en fonction de l’épaisseur et de la dureté 1,5°pour de la tôle 4mm et 3,5° pour de la tôle 45 kg environ.
    On peut augmenter l’angle mais les bandes fines se vrillent et il faut les « taper » pour les redresser.
Lames-cisailles-3

Le jeu entre lames doit être réglé pour de :

tôle 45 kg ou tôle noire martin.

Pour l’alu on augmente le jeu de moitié car cela « bourre » pour l’inox on réduit de moitié car c’est plus dur (80 kg).

Règle simple à retenir pour tous :

Pour simplifier on dit un peu moins de 2/10 de mm par mm d’épaisseur de la tôle à couper.
Dans le cas ou il n’y a pas de réglage de jeu entre lames ( ex. COMESSA et PDG COMESSA CN 306 PE, CN 310 PE, CN 406PE, CN410 PE, Cisaille mécanique BOMBLED), il faut laisser un jeu entre lame fixe,
La coupe se passe en 2 temps un début de coupe environ 1/3 puis arrachement propre par inertie.
On peut pour améliorer et conserver le fil de lame (tranchant) huiler. Il existe des huiles qui sont plus adaptées que d’autres.
Sur les machines récentes, lorsque on règle un jeu de lames, il faut reprendre les autres réglages.

Durée de vie d’un jeu de lame

Lames-cisailles-2

La durée de vie d’un jeu de lame est atteinte lorsque son rayon « r » est égale au 1/10ème de l’épaisseur « s » de la tôle à couper.

En somme pour de la tôle fine, il faut sentir que cela rape au doigt et pour de la tôle épaisse lorsque à l’œil on voit l’arrondi c’est qu’il y aura bavure à la coupe.

En ce qui concerne l’Hardox et le Creusabro et ou et tôle pour l’armée ( 120 kg ), il faut des lames spéciales et incliner au maximum le coulisseau pour favoriser le début de l’attaque de la lame sur la tôle.

Le titane claque à la coupe mais n’abîme pas les lames sur les tôle fines.

Nous espérons que ces conseils vous serviront Gérald Perrin 03 88 08 39 35 ou gp-mo@wanadoo.fr

Galerie d’images